Le premier Forum d’affaires algéro-européen sur l’énergie se tiendra à Alger fin mai
#ASavoir #Agenda #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #ALGERIE
Karl Demyttenaere
jeudi 21 avril 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 21 Avril 2016 à 07:13

L’événement de haut niveau va se dérouler du 23 au 24 mai, on y retrouvera des décideurs politiques, des dirigeants des entreprises publiques et privées, européennes comme algériennes. Les énergie, fossiles ou renouvelables, seront au coeur des échanges.

Le premier forum d’affaires algéro-européen dédié à l’énergie se tiendra à Alger les 23 et 24 mai 2016, a annoncé la Délégation de l’Union européenne en Algérie. Les différentes thématiques abordées seront les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et le gaz naturel.

La manifestation a été conçue pour renforcer le partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie entre l’Algérie et l’Union européenne et d’obtenir des résultats concrets en termes d‘investissement, dans un contexte de chute vertigineuse des prix du pétrole.

Plan algérien pour les énergies renouvelables 

Le forum explorera les moyens de soutenir la mise en œuvre de l’ambitieux plan de développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique, adopté par le gouvernement algérien en 2015.

Parallèlement, l’évènement devrait permettre de promouvoir le domaine minier algérien ainsi que favoriser les partenariats dans le gaz en Algérie. En effet, seront étudiés les moyens d’assurer des débouchés au gaz algérien en Europe, tandis que l’Union européenne cherchera elle à assurer la diversification de son approvisionnement en gaz naturel.

L’énergie, pilier de la coopération

La Délégation de l’UE rappelle que l’énergie constitue un axe majeur de la coopération entre les deux parties, Alger et Bruxelles

En effet, en juillet 2013 et à la faveur de la signature d’un mémorandum d’entente sur l’établissement d’un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie, il a été convenu d’inclure le développement des énergies renouvelables, avec sa composante industrielle et la nécessité d’assurer un maximum d’intégration locale pour en assurer la pérennité.

A lire également :

3ème Forum de partenariats franco-algérien à Alger

Union européenne, l’Algérie invitée à coopérer davantage

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *