Algérie, un géant aux pieds d’argile ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
vendredi 22 avril 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 22 Avril 2016 à 11:05

Malgré ses ressources naturelles, son marché de 40 millions de consommateurs et sa proximité avec l’Europe, l’économie algérienne est en proie à de nombreuses difficultés. Classée 153ème au niveau mondial pour le climat des affaires, quels sont les freins qui handicapent le pays ?

Le contexte est difficile pour l’économie algérienne. En effet, le pays doit s’adapter à une réduction des deux tiers de ses revenus d’exportations, tirés à 97% des hydrocarbures. Parallèlement, la grande majorité des produits consommés sont importés

Les investisseurs étrangers restent frileux à l’idée de s’impliquer dans un pays souvent frappé par la corruption, la bureaucratie (il faut en moyenne 4 ans à un industriel pour obtenir un terrain pour une usine) et victime de l’économie grise. De plus, ces investisseurs sont rebutés par la règle du 49-51, mise en place en 2009, qui stipule qu’une entreprise étrangère ne peut posséder que 49% d’une filiale algérienne

Ces nombreux handicapes ont placé le pays à la 153ème place au niveau mondial dans le classement Doing Business sur le climat des affaires.

Des atouts malgré tout

Dans ce contexte difficile, Alger peut s’appuyer sur un fonds de réserve stratégique de 150 milliards de dollars et sur une dette extérieure quasi-nulle pour redresser la barre. On retrouve de nombreux grands groupes français comme AXA, Saint-Gobain, Schneider, Renault et demain Peugeot, témoignant du réel potentiel du pays.

En effet, l’Algérie représente un marché de 40 millions de consommateurs et compte de nombreux partenaires : la Chine (16% de parts de marché au 1er semestre 2015), la France (10,2%), l’Italie (9,6%), l’Espagne (7,7%) et l’Allemagne (6,9%).

Ses pays continuent d’investir massivement sur ce marché, 200 millions d’euros par an en moyenne pour la France depuis 2008, qui n’a pas encore montré tous ses atouts.

 

A voir : notre vidéo pour mieux comprendre l’économie algérienne en moins de deux minutes

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *