Le défi des autorités tunisiennes, relancer le tourisme après les attentats de 2015
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #TUNISIE
Nabil Belkacemi
mercredi 4 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Mai 2016 à 12:49

Le tourisme est un secteur essentiel de l’économie tunisienne. Il représentait 7% du PIB en 2011 et était créateur de plus de 400 000 emplois.

Suite aux attaques terroristes meurtrières de 2015 au musée Bardo et sur la plage de Sousse, la secteur touristique a ralenti en Tunisie. La ministre du Tourisme Tunisien Selma Elloumi Rekik s’alarme d’une baisse de 30% de fréquentation entre 2014 et 2015.

La ministre s’est lancée dans une campagne de promotion du tourisme dans son pays, en assurant que la sécurité était de retour sur les grands circuits touristiques tunisiens.

Elle insiste surtout sur le fait que les attentats qui ont touché la Tunisie étaient le reflet d’un phénomène touchant les pays de toute la région, souvent le résultat d’un amalgame « entre les pays de religion musulmane et le terrorisme ».

Une menace ponctuelle et non ciblée mais sous contrôle

Certains pays ont conseillé à leurs concitoyens d’éviter la Tunisie pour les vacances. La ministre du Tourisme a déclaré qu’en opérant ainsi, les autorités étrangères « ont donné aux terroristes ce qu’ils voulaient ».

Désormais, la Tunisie s’est alignée en termes de sécurité sur les normes internationales. L’Etat tunisien a très vite compris l’urgence sécuritaire. La régulation et la mise en place de contre-mesures au danger terroriste est devenu la priorité du gouvernement. Par ces procédures, les autorités pensent au redémarrage de la Tunisie autant d’un point de vue économique que touristique.

La réaction de l’Etat Tunisien

Le gouvernement et le ministère de l’Intérieur Tunisien travaillent en collaboration avec les hôtels afin de sécuriser les lieux touristiques. Ainsi par la présence de forces armées sous couverture, une réglementation stricte et des opérations quotidiennes dans les hôtels (avec plus de 12 000 opérations sur 500 sites touristiques) l’Etat Tunisien espère redonner confiance aux touristes et relancer le secteur.

A lire également :

La Tunisie veut s’ouvrir aux touristes russes

La Tunisie, destination “halal” prisée par les musulmans

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *