Le Maroc joue l'intermédiaire entre le monde Arabe et le Japon
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
mercredi 4 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Mai 2016 à 07:29

Le Maroc accueille le Forum économique arabo-japonais à partir d’aujourd’hui et jusqu’à demain. Pour cette 4ème édition, une importante délégation nippone est attendue et de nombreux échanges sont prévus.

Troisième puissance économique mondiale, le Japon et ses investisseurs sont courtisés par de nombreux pays. Ainsi, la capitale économique du Maroc, Casablanca, va être le théâtre de la 4ème édition du Forum économique arabo-japonais, organisée par le ministère marocain de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique en collaboration avec le ministère marocain des Affaires Etrangères et de la Coopération, le gouvernement japonais et la Ligue Arabe.

D’après ces organisateurs ce forum se veut être une plateforme pour l’échange et le développement des relations économiques et des investissements. L’objectif est également de promouvoir la coopération entre les gouvernements et communautés économiques arabes et japonais, pour bâtir un véritable partenariat.

Une importante délégation nippone

L’importante délégation nippone sera conduite par Motoo Hayashi, ministre japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie.

Elle est composée d’une soixantaine de personnalités officielles, dont Yoji Muto, Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et les responsables des agences de développement (l’Agence Japonaise de la Coopération Internationale JICA, JETRO…) et de plus de 250 hauts dirigeants de grandes entreprises nippones (Toyota, Mitsubishi, Mitsui, Chiyoda, Fujifilm, JGC, Marubeni, Itochu…).

A noter que plusieurs entreprises japonaises sont déjà présentes dans la région, comme l’équipementier Yazaki au Maroc (voir notre article).

A lire également : 

Un accord de coopération économique signé entre le Japon et Israël

Le Japon investit massivement en Egypte

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *