Les Marocains de l'étranger, source de coopération entre l'UE et le royaume de Mohammed VI
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #MAROC
Nabil Belkacemi
vendredi 6 mai 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 6 Mai 2016 à 14:33

Les Marocains résidents à l’étranger (MRE) sont depuis peu, un terrain fertile pour les discussions entre le Maroc et l’UE, qui s’accordent sur la mise en place du programme test PRIMO dans la région de l’Oriental, à l’est du royaume chérifien. Cette campagne s’inscrit dans un plus vaste projet nommé SHARAKA financé par l’Union Européenne.

Le ministère des MRE et des affaires de la migration a déployé le plan pilote PRIMO dans la région de l’oriental, qui comporte quatre projets de 11 millions de dihrams (soit environ un million d’euros) pour une durée de 11 mois. Ces opérations sont réalisées afin de réorganiser l’intégration des MRE dans le développement régional.

Il est clair que le contexte de régionalisation croissant de la zone implique une politique nouvelle d’intégration des résidents Marocains à l’étranger qui doivent avoir un accès plus facile à l’investissement.

Un nouveau partenariat

Dès lors, le gouvernement marocain a enclenché la signature d’une convention qui vise à renforcer l’implication des Marocains du monde dans le développement socio-économique. Dans un élan d’intégration toujours plus important la création d’un forum économique régional des investisseurs dans la région est à prévoir, et le site Internet «  Oriental et Marocain du monde », permet déjà de se familiariser avec le projet.

Le programme PRIMO, n’est actuellement qu’à la phase test du processus, en cas de retombés économiques, le gouvernement lancera l’initiative à travers tout le Maroc.

A lire également :

Quels sont les liens économiques entre le Maroc et le Sénégal ?

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *