L’Egypte relance son secteur touristique !
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
lundi 9 mai 2016 Dernière mise à jour le Lundi 9 Mai 2016 à 09:48

L’Egypte souffre depuis le crash de l’avion russe dans les montagnes du Sinaï en Egypte en octobre 2015, d’une baisse de fréquentation touristique. Le pays a perdu environ la moitié de l’afflux de touristes, soit 47% de sa clientèle. Le gouvernement lance de nouvelles mesures afin de redémarrer la filière.

Le tourisme en Egypte a subi un lourd contrecoup après les évènements d’octobre dernier. La Russie a stoppé tout lien avec l’Egypte et la Grande-Bretagne ne dessert plus l’aéroport de Charm Al-Cheikh, en conséquence, la fréquentation est passée de 1,3 millions visiteurs en janvier et février l’année passée à 710 000 touristes pour la même période cette année.

Une réelle période creuse pour le tourisme égyptien, le pays essaye de renouveler son image entachée par les évènements. Le ministre du tourisme égyptien, Sami Mahmoud, a affirmé que la sécurité a été renforcée dans les aéroports de tout pays, en employant des compagnies internationales.

D’autres marchés : les pays émergents

Le tourisme en Egypte reste tout de même reconnu et fréquenté par les pays émergents. La Chine, La Pologne, la Hongrie, le Kazakhstan et le Brésil sont des clients potentiels qui choisissent de plus en plus l’Egypte pour les vacances.

Malgré la perte progressive du marché Italien, autrefois considérée comme la poule aux œufs d’or du tourisme égyptien. Sami Mahmoud annonce qu’il travaille actuellement pour augmenter le nombre de vols entre l’Egypte et l’Italie.

Le tourisme arabe n’est pas en reste, avec 2 millions de touristes accueillis, soit une hausse de 18% par rapport à 2014. Le gouvernement Egyptien a vite compris l’enjeu de cette nouvelle vague de touriste avec la construction du pont de roi Salman qui va relier l’Arabie Saoudite et l’Egypte (voir notre article à ce sujet) mais aussi avec tous les pays du golfe persique.

A lire également :

Tourisme : l’Egypte confiante quand à la reprise 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *