L’Afrique et le Moyen-Orient, premières victimes du réchauffement climatique ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe
Karl Demyttenaere
mercredi 11 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 11 Mai 2016 à 11:35

C’est ce qu’affirme une nouvelle étude publiée par le journal Climatic Change. Ainsi, certains pays de l’Afrique et du Moyen-Orient pourraient devenir des zones quasi inhabitables d’ici quelques années, engendrant d’importants mouvements de populations.

29, c’est le nombre de pays devant être touchés par une forte hausse des températures selon une étude publiée par le journal Climatic Change. Ils sont situés dans la zone Afrique et Moyen-Orient, on retrouve l’Algérie, l’Egypte, Israël, le Liban, le Maroc et la Tunisie.

Au total c’est près de 550 millions d’êtres humains qui devraient être directement touchés par d’importants changements et pourraient être contraints de quitter leurs terres.

Ainsi, selon le chercheur Johannes Lelieveld et ses collègues ayant mené cette étude, les températures dans ces zones ne descendront pas en-dessous de 30 ºC pendant la nuit. La journée, elles pourraient avoisiner les 46 ºC pendant l’été et jusqu’à 50 ºC d’ici la fin du siècle. De plus, les chercheurs affirment que la quantité de poussière contenue dans l’air sera bien plus grande.

Nous concluons que la Mena [zone incluant Moyen-Orient et Afrique du Nord, ndlr] constitue une zone sensible en termes de changement climatique, car elle pourrait se transformer en une zone brûlante durant l’été. Il a été prouvé que les chaleurs extrêmes ont un impact sur la santé de l’homme, qu’elles encouragent les maladies transmises par l’eau et la nourriture, et que des canicules intenses augmentent la mortalité prématurée” précise l’étude. Une perspective pour le moins inquiétante…

A lire également :

Le réchauffement climatique coûtera 21 milliards de dollars au Liban en 2020

Au Maroc, la pollution coûte 920 millions d’euros par an

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *