Le contexte sécuritaire pèse sur la croissance tunisienne
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #TUNISIE
Karl Demyttenaere
vendredi 13 mai 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Mai 2016 à 11:14

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) vient de réviser à la baisse ses prévisions de croissance pour les pays de l’Est et du Sud de la Méditerranée, les raisons : les tensions politiques dans la région et le ralentissement du commerce mondial.

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour les pays de l’Est et du Sud de la Méditerranée en raison des tensions politiques. 

L’institution basée à Londres vient de publier son rapport « Perspectives économiques régionales ». La banque prévoit pour la Tunisie un taux de croissance de 1.6% en 2016 qui sera porté progressivement à 2,5% en 2017 contre 0,8% en 2015.

Différents secteurs impactés

L’économie tunisienne a été impactée par les attaques terroristes en 2015, en particulier le secteur du tourisme.

De plus, mouvements sociaux dans l’industrie minière et le recul des investissements des compagnies pétrolières étrangères dans le secteur de l’énergie ont réduit de 6% les résultats du secteur par rapport à la même période de l’année précédente, explique la BERD. 

De plus, le secteur bancaire tunisien détient le plus fort taux de créances accrochées, soit 16% à, fin 2015, et ce en raison de l’exposition des banques au secteur touristique.

A lire également :

Le défi des autorités tunisiennes, relancer le tourisme après les attentats

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *