Hariri à Paris, les enjeux d’une visite attendue
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Politique #LIBAN
Karl Demyttenaere
mercredi 18 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 18 Mai 2016 à 11:29

L’ex-Premier ministre libanais Saad Hariri était hier à l’Elysée pour rencontrer le président français François Hollande. Syrie, crise politique eu Liban… les deux personnalités ont abordé ensemble de nombreux sujets.

L’ex-Premier ministre libanais Saad Hariri a décrit comme un “encouragement” le bon déroulement des élections municipales au Liban (voir notre article). Le succès de ce scrutin, qui doit se poursuivre jusqu’au 29 mai, semble de bon augure pour la tenue des scrutins législatifs et présidentiel attendus depuis des années. 

En effet, les blocages institutionnels que connaît le Liban (voir notre article) étaient au cœur des entretiens entre Saad Hariri et le président français. “Les élections municipales vont encourager tous les partis politiques à avancer sur les élections présidentielle et législatives“, a estimé Saad Hariri sur le perron de l’Elysée. 

Un soutien pour la question des réfugiés

Saad Hariri a également remercié François Hollande pour l’aider de la France aux réfugiés syriens. Les deux hommes politiques se sont accordés sur le fait que “la solution pour les réfugiés au Liban” était une “solution politique en Syrie” qui leur permettrait de regagner leur pays.

A noter que Saad Hariri a dirigé le Liban en tant que Premier ministre de septembre 2009 au 12 janvier 2011. Il est le fils de Rafiq Hariri, assassiné le 14 février 2005, ayant été lui-même président du Conseil des ministres d’octobre 2000 à octobre 2004.

A lire également :

François Hollande en Orient, les enjeux d’un déplacement 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *