no_picture
#ASavoir #Actualite #Agenda #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #PhotosEtVideos
Karl Demyttenaere
mercredi 18 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 18 Mai 2016 à 12:55

Le Salon International de l’eau se tiendra à Montpellier, dans le sud de la France, du 25 au 26 mai. Une sixième édition très attendue qui devrait accueillir des représentants de 24 pays, autour de cet enjeu majeur à la fois local et global.

Au lendemain de la COP21 à Paris et avant la COP22 de Marrakech (voir notre article), l’eau apparaît plus que jamais comme une question centrale pour le développement économique mais aussi la sauvegarde de l’environnement

Cet enjeu essentiel est au cœur d’HydroGaïa, évènement lancé en 2011 à Montpellier bénéficiant d’un impressionnant succès à l’international, s’appuyant sur le soutien de son partenaire Sud de France Développement. Cette structure dispose d’une Maison de la Région à Casablanca.

Une édition à suivre

La thématique de cette édition est « Gestion des ressources en Eau dans le contexte des changements globaux »

Jean Jouzel, climatologue et glaciologue français prix Nobel de la paix en 2007 avec le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), en sera l’invité d’honneur. Près de 55 personnes venant de 20 pays différents, dont le Maroc qui va accueillir la COP22, seront accueillis durant toute la durée du salon.

D’importants bailleurs de fonds internationaux comme l’Agence Française de Développement, la Banque Africaine de Développement ou encore la Banque Mondiale, seront au rendez-vous.

La réutilisation, un processus prometteur ?

Au niveau mondial, 78% des emplois industriels dépendent de la ressource en eau. Cet accès est primordial et sa bonne gestion est essentiel dans beaucoup de régions, en particulier l’Afrique et le Moyen-Orient.

Leader dans les technologies de l’eau, Singapour réutilise 30% de l’eau consommée par ses 5,5 millions d’habitants. Des innovations qui ouvrent la porte à de nombreux marché, le ministère de l’Environnement américain estime que le potentiel des eaux usées outre-Atlantique représente 300 milliards de dollars !

Pour en savoir plus, rendez-vous le 25 mai au Parc des Expositions de Montpellier et sur le site d’HydroGaïa.

A lire également :

COP22 : GL Events remporte le contrat d’organisation de 35 millions d’euros

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *