La lutte contre le terrorisme coûte 4 milliards de dollars à la Tunisie
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
vendredi 20 mai 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 20 Mai 2016 à 09:48

Selon le président tunisien Beji Caid el Sebsi, le combat contre les groupes djihadistes a beaucoup coûté à la jeune démocratie, cet enjeu de la sécurité se faisant au détriment de l’économie.

Le 19 mai, en visite officielle au Qatar (voir notre article) le président de la république tunisienne Beji Caid el Sebsi a souligné l’important coût que représente la lutte contre le terrorisme pour son pays. “La guerre contre le terrorisme a coûté beaucoup à la Tunisie, près de quatre milliards de dollars“, a déclaré aux journalistes Béji Caïd Essebsi.

Selon le chef de l’Etat, “cet argent aurait pu être investi dans l’économie mais, malheureusement, dans les circonstances actuelles, il est nécessaire de donner la priorité à la lutte contre le terrorisme et d’assurer la sécurité“. 

L’instable voisin libyen

Depuis sa Révolution en 2011, la Tunisie est confrontée à une montée en puissance de la mouvance djihadiste, à l’origine d’attaques meurtrières en 2015 avec trois attentats majeurs revendiqués par le groupe extrémiste Etat islamique (EI), qui ont fait 72 morts.

Plus récemment, début mars, des dizaines de jihadistes se sont lancés à l’assaut des installations sécuritaires à Ben Guerdane, ville frontalière de la Libye. Treize membres des forces de l’ordre, sept civils et 55 extrémistes ont été tués durant les combats.

Pour mettre fin à ses infiltrations de djihadistes venus de Libye, à la frontière ont été construit des obstacles et une surveillance électroniques accrue mise en place (voir notre article).

A lire également :

Comment la Tunisie lutte contre le fléau de la torture ?

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *