Le difficile jeu d'équilibriste français au Proche-Orient
#Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
mardi 24 mai 2016 Dernière mise à jour le Mardi 24 Mai 2016 à 09:24

Le Premier ministre français Manuels Valls a effectué une visite de plusieurs jours en Israël et dans les Territoires palestiniens qui se termine aujourd’hui. Avec un emploi du temps millimétré, ce déplacement officiel cherchait à ménager tous les interlocuteurs. Pari réussi ?

La visite du Premier ministre français Manuel Valls a débuté le 21 mai et se termine le 24.

Avant même ce voyage, Matignon, siège du Chef du gouvernement à Paris, a particulièrement insisté sur son caractère « équilibré ». « Le Premier ministre est très attaché à l’équilibre de son déplacement, il veut porter la relation d’ensemble de la France avec nos deux partenaires israélien et palestinien dans la région », indiquent les autorités françaises. 

Ménager l’équilibre

En effet, le chef du gouvernement français est resté jusqu’à lundi midi côté israélien, à Tel-Aviv puis à Jérusalem, où il a rencontré le chef du gouvernement, Benyamin Nétanyahou. Celui-ci a réaffirmé son opposition à l’initiative française de relancer le processus de paix avec une conférence internationale à Paris cet été.

Auparavant, Manuel Valls a effectué la visite d’une plateforme de starts-up à Tel Aviv et rencontré l’ancien président Shimon Peres, sans cesser d’exprimer son soutien à Israël.

Ensuite, c’est le coté palestinien qui a été privilégié jusqu’à mardi en fin d’après-midi, à Bethléem, Jérusalem-Est et Ramallah. Le chef du gouvernement français a eu un entretien avec son homologue palestinien, Rami Hamdallah. A noter que M. Valls a aussi déclaré dans le quotidien palestinien Al-Ayyam que l’arrêt de la colonisation israélienne dans les Territoires palestiniens était un « impératif ».

Malgré les efforts du Premier ministre français, l’initiative de Paris pour relancer le processus de paix avec l’organisation d’une conférence internationale semble confrontée à de solides oppositions.

A lire également :

Visite historique du patron des patrons français en Israël 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *