#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #Politique #MAROC
Karl Demyttenaere
mercredi 25 mai 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 25 Mai 2016 à 08:26

Dans cet entretien exclusif, le ministre délégué au Transport du Maroc Mohamed Najib Boulif revient sur les nombreux avantages pour les investisseurs souhaitant s’implanter dans le Royaume ainsi que sur les Iiens étroits entre la France et son pays

Le ministre marocain délégué au Transport était à Montpellier pour vanter les mérites de son pays et de sa stratégie sur le long terme pour ses infrastructures.

Déjà, à l’heure actuelle, le Royaume dispose de 2109 kilomètres de voies ferrées, 1520 kilomètres d’autoroutes et 1500 kilomètres de TGV devraient être opérationnels d’ici 2035. 

Des mesures en faveur de l’investissement

« Nous avons des incitations fiscales très intéressantes, avec des exonérations durant les 5 premières années d’installation pour les secteurs d’exportations » a expliqué le ministre durant son exposé détaillé. 

Le membre du gouvernement a souligné que le Maroc était un pays tourné vers l’international avec ses 3500 kilomètres de côtes, donnant sur l’Atlantique et la Méditerranée. « Nous avons noué des accords de libre-échange avec 55 pays, qui représentent 60% du PIB mondial ».

Des objectifs ambitieux

Dans son plan pour 2012-2016, le Royaume chérifien va investir au total 166 milliards de dihrams (16 milliards d’euros environ) dans ses infrastructures. D’ici 30 ans, le Maroc souhaite que 90% de sa population dispose de son logement. Et pour cause, les revenus sont en hausse dans le pays avec une augmentation de 25% du salaire minimum en 5 ans.

Le Maroc accueille cette année la COP22 (voir notre article) et prévoit d’être dès 2018 le premier producteur au monde d’énergie solaire.

A ne pas manquer : notre Interview exclusive du ministre de la Recherche du Maroc !

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *