Le tourisme en Egypte victime de l'actualité
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #EnDirectDe #EGYPTE
Karl Demyttenaere
jeudi 26 mai 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 26 Mai 2016 à 12:46

Si la thèse d’un attentat était confirmée comme cause de la disparition d’un appareil EgyptAir le 19 mai, l’impact sur le tourisme en Egypte pourrait être catastrophique. Le secteur souffre déjà d’un difficile ralentissement de son activité.

14 millions, c’était le nombre d’arrivées de voyageurs internationaux en Egypte en 2010 après 15 ans de croissance ininterrompue. Ce chiffre a reculé en 2015 en se hissant péniblement à 9,3 millions (lire notre article).

Et pour cause, avec le crash d’un avion de la compagnie charter russe Metrojet après un attentat à la bombe revendiqué par l’Etat Islamique, le pays avait déjà été privé d’une clientèle non-négligeable : les Russes.

Une ère révolue

Côté français, la tendance est aussi à la baisse. Le syndicat des voyagistes Seco rapporte un total de clients de 2 419 pour la période novembre 2015 à mars 2016, en retrait de 49% par rapport au niveau observé l’année précédente.

Les 272 000 personnes ayant voyagé en 2009-2010 en Egypte, alors troisième destination moyen-courrier des Français dernière la Tunisie et le Maroc, semblent loin. 

Restructuration du secteur 

Le secteur s’est bien sûr ré-organisé en Egypte. Ainsi, selon une étude du WTTC, une organisation professionnelle internationale, la part de la filière tourisme dans le PIB égyptien a diminué de plus de 2 points entre 2010 et 2015, se situant sous les 6% en 2015.

De plus, le nombre d’emplois a lui aussi diminué de plus de 200 000, avoisinant les 1,4 millions en 2015, soit environ 5,4% de la population active. 

Il ne fait aucun doute que les résultats de l’enquête sur le crash du vol MS804 d’EgyptAir seront scrutés de près par les professionnels du tourisme en Egypte.

A lire également :

Tourisme : l’Egypte confiante quant à la reprise

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *