70% des logiciels informatiques utilisés sont piratés au Liban
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Karl Demyttenaere
vendredi 3 juin 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 3 Juin 2016 à 14:33

Selon l’association de lutte contre la contrefaçon de logiciels informatiques basée aux Etats-Unis, Business Software Alliance (BSA) le Liban aurait un taux de piratage équivalent à celui… de la Chine !

70%, c’est le taux de piratage de logiciels informatiques au Liban atteint en 2015 d’après la Business Software Alliance (BSA), association de lutte contre la contrefaçon de logiciels informatiques. Ce chiffre serait en très légère baisse par rapport à 2013 (71%) et 2009 (72%). 

Il s’agit d’un taux nettement supérieur à la moyenne mondiale qui est de 39% et à celle de la zone Mena, pour « Middle East and North Africa », de : 57%.

Au niveau mondial, le Liban arrive en 37ème position sur 111 pays. Le taux de piratage au Pays du Cèdre est équivalent à celui de la Chine.

Des pertes en millions de dollars

Le piratage de logiciels a causé des pertes estimées à 65 millions de dollars en 2015 au Liban. Un niveau similaire à celui estimé en 2013, mais en augmentation par rapport à 2011 (52 millions) et 2009 (46 millions).

Ces pertes conséquentes placent le Liban à la 10ème place dans la zone Mena et au 72e rang mondial en la matière. Au niveau régional, ces pertes sont équivalentes à celles de la Libye mais plus élevées que, le Maroc et la Tunisie.

Cette étude de la BSA inclut les systèmes d’exploitation des logiciels tels que des bases de données, des produits de sécurité ou des logiciels d’entreprises mais aussi des produits destinés au consommateur individuel, tels que des jeux et la finance personnelle.

A lire également :

White Lab, la start-up au service de l’environnement

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *