La Tunisie veut investir 6,5 milliards d’euros dans les énergies renouvelables
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Karl Demyttenaere
mercredi 20 juillet 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Juillet 2016 à 15:02

Pour assurer sa transition énergétique, la Tunisie veut investir 15,5 milliards de dinars (6,5 milliards d’euros environ) afin de pourvoir à un tiers de ses besoins en électricité grâce aux énergies renouvelables d’ici 2030.

 
Le gaz naturel représente actuellement environ 95% de l’approvisionnement énergétique de la Tunisie et pour le ministre de l’énergie et des mines Mongi Marzouk, le pays possède un riche potentiel pour le solaire et l’éolien.
 
Actuellement, la Tunisie possède une capacité de génération d’énergies renouvelables de 148 mégawatts (MW), soit 4% du total des besoins nationaux et veut l’étendre à 30% soit 16 GW d’ici 2030 afin de réduire sa dépendance vis-à-vis des importations de gaz naturel.
 
Dans le cadre des efforts tunisiens de promotion de l’investissement européen dans ce domaine, le ministre a participé à une conférence où étaient présentes 250 entreprises allemandes, notamment Siemens AG. La banque allemande de développement du Groupe KFW avait annoncé en septembre qu’elle offrait à la Tunisie 112 millions d’euros de prêts et d’aide non remboursable pour financer les énergies propres.
 
La Tunisie envisage de se positionner sur le rachat pour 10 mégawatts d’énergie solaire pour les usines et 30 mégawatts d’énergie éolienne par le biais de ventes aux enchères pour les usines au-dessus de ces capacités de production, a souligné le ministre.
 
Le ministère de l’énergie et des mines de la Tunisie a posé les jalons de l’investissement dans les énergies renouvelables, qui ont été présentés lors d’une conférence dans la capitale allemande.
 
Il en ressort que les investissements requis pour la période 2015-2020 s’élèvent à 1,6 milliard de dollars, dont 618 millions d’euros (1 510 millions de dinars) pour le solaire, 614 millions d’euros pour l’éolien (1 499 millions de dinars), et 208 millions d’euros (509 millions de dinars) pour la biomasse.
 
A lire également :
 
 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *