Déplacement du Premier ministre hongrois en Egypte,  une autre diplomatie qui séduit
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
lundi 25 juillet 2016 Dernière mise à jour le Lundi 25 Juillet 2016 à 15:25

A la fin du mois de mai, le Premier ministre hongrois Viktor Orban était en visite officielle en Egypte. Conservateur et prônant une politique de « zéro réfugiés », ce dirigeant européen développe une diplomatie singulière avec les pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Peu médiatisé en Europe, les voyages du Premier ministre hongrois Viktor Orban montre sa volonté de développer de fortes relations avec des pays musulmans, malgré son discours jugé très « dur » vis-à-vis de l’Islam.

Déjà, au mois de mai, la Hongrie et l’Algérie ont convenu de dynamiser leurs relations commerciales et touristiques en ouvrant une ligne aérienne Alger-Budapest, assurée par la compagnie Air Algérie à partir du 11 septembre prochain. 

Une visite pour renforcer les liens

La visite de Viktor Orbán en Égypte, la semaine dernière, a permis au dirigeant hongrois de condamner les ingérences politiques occidentales dans le monde arabo-musulman, se démarquant de fait de ses partenaires de l’Otan (dont la Hongrie est membre depuis 1998).

«Nous [les Européens] sommes intervenus dans trois pays : l’Irak, la Syrie et la Libye. Tous les trois se sont effondrés. […] Cette folie, qu’on appelle “democracy export“, en vertu de laquelle nous essayons de rendre les gens d’autres cultures heureux selon nos définitions de la culture européenne, a échoué. La démocratie ne peut pas être exportée. […] Il revient à chaque nation de prendre les décisions qui concernent ses propres affaires », a souligné le Premier ministre hongrois. 

Celui-ci a rencontré le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui a lui-même effectué une visite à Budapest en juin 2015 pour signer des accords de coopération dans plusieurs domaines avec la Hongrie. 

Les échanges entre le Caire et Budapest se sont multipliés au point que l’Égypte est récemment devenu le premier partenaire commercial de la Hongrie au sein du monde arabe. Ainsi, le volume des échanges bilatéraux s’élève à 264 millions d’euros en 2015.

Le gouvernement hongrois espère doubler ce chiffre dans les années à venir.

A lire également :

L’Egypte prend livraison de son premier navire de guerre type Mistral

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *