Au large d’Israël, les réserves du champ gazier Léviathan ne seraient pas si importantes
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
mercredi 27 juillet 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 27 Juillet 2016 à 16:02

Selon le ministère de l’Energie, le champ offshore du Leviathan dispose de 20% de gaz en moins que ce qui avait été annoncé. L’ex-ministre de la protection de l’Environnement a accusé le ministère d’avoir délibérément caché l’information.

L’exploitation du champ gazier Léviathan est plus que jamais un sujet explosif en Israël. Le ministère de l’Energie israélien a déclaré le 2 juin qu’il y avait 500 milliards de mètres cubes de gaz dans la réserve. A l’origine, il était indiqué 620 milliards de mètres cubes lors de précédentes estimations. Le chiffre a été publié dans un rapport qui approuve le développement plus rapide du Leviathan.

L’ex-ministre de la protection de l’Environnement Avi Gabbay a accusé le 4 juin le ministère d’avoir délibérément caché l’information au cabinet et au public. L’ancien membre du gouvernement a démissionné en signe de protestation contre l’accord coalition avec Yisrael Beytenu

Avi Gabbay a écrit sur le réseau social Facebook : « Il s’est avéré que pendant deux années, le ministère savait et a caché au public et au cabinet [l’information] qu’il y avait 20 % de moins que ce qui avait été annoncé. Cela signifie que la décision de diviser le gaz entre l’usage domestique et les exportations était basée sur des informations fausses ».

Cet accord sur le gaz était un élément majeur dans le programme du Premier ministre Benjamin Netanyahu, déclarant que la découverte de larges réserves apporterait une indépendance énergétique et des milliards de dollars de revenus de taxes. De nombreuses critiques s’étaient soulevées estimant l’accord donnait des conditions trop favorables aux partenaires commerciaux du gouvernement.

A lire également :

Israël débute l’exploitation de ses ressources naturelles

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *