La Tunisie sur le qui-vive avec le début du Ramadan
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
mercredi 27 juillet 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 27 Juillet 2016 à 15:28

Les autorités tunisiennes se mobilisent pour l’arrivée de l’été et le ramadan, période sensible synonyme d’attentats dans le pays depuis la Révolution de 2011. Entre la haute saison touristique, les épreuves du baccalauréat et les festivals culturels, la période de tous les risques débute !

Depuis 3 ans, la Tunisie est systématiquement frappée par des attentats pendant le Ramadan coïncidant avec l’été. D’abord en 2013 avec l’assassinat du député Mohamed et une attaque contre des militaires (8 morts), ensuite en 2014 avec le pire attentat jihadiste de l’histoire de l’armée (15 morts), et, encore l’an dernier, l’attaque sur une plage et dans un hôtel de Sousse (38 morts).

Le pays se prépare donc à « une période sensible » avec le mois de jeûne sacré musulman et la saison estivale souligne le ministre de l’Intérieur Hédi Madjoub dans un récent entretien. 

Le membre du gouvernement précise que « les préparatifs ne sont pas liés seulement au mois du Ramadan », il mentionne également la nécessaire mobilisation des forces de l’ordre à la fois pour la haute saison touristiques, les épreuves du baccalauréat et les festivals culturels de l’été.

Ces forces de l’ordre qui doivent elles-mêmes changer, la réforme les concernant se fait attendre dans le pays près de 5 ans après la chute de la dictature Ben Ali. De l’aveu même du ministre Hédi Madjoub il faudra « au moins une génération » pour ancrer les valeurs républicaines dans les forces de sécurité.

A lire également :

La Tunisie, premier pays à se doter des hélicoptères de combat américain américains Kiowa

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *