L’Egypte s’appuie sur l’expertise norvégienne sur le plus grand champ gazier de Méditerranée
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mercredi 27 juillet 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 27 Juillet 2016 à 15:14

Aker Solutions, société norvégienne spécialisée dans l’ingénierie et la construction, a remporté un important contrat sur le champ gazier offshore Zohr, en Méditerranée. Le rôle de ces spécialistes venus de Scandinavie va s’avérer essentiel pour son exploitation.

180 kilomètres de tubes d’acier, c’est ce que prévoit le contrat attribué par Petrobel, à Aker Solutions, entreprise spécialisée dans l’ingénierie et la construction basée à Fornebu, à l’ouest d’Oslo.

Cette dernière doit livrer cet imposant réseau reliant le champs Zohr à une plateforme de contrôle en mer. Il s’agit plus exactement d’un système ombilical, c’est-à-dire le maillon critique entre les installations de production sous-marines et une unité distante. Il permet d’assurer le contrôle de l’alimentation électrique/hydraulique, des échanges de données et l’injection de produits chimiques.

Un défi pour l’expert

« Aker Solutions est une société qui accumule une longue expérience en mer en Egypte. Elle va maintenant nous délivrer son plus grand système ombilical » a déclaré Luis Araujo (photo), directeur général d’Aker Solutions. « Nous sommes très heureux de soutenir Petrobel et l’Egypte sur cet important projet de développement gazier » a rajouté le dirigeant. 

A noter que Petrobel, membre de la joint-venture avec Eni, est responsable de l’exploitation du champ gazier offshore Zohr. Ce dernier constitue la plus grande découverte gazière jamais effectuée dans la Méditerranée (voir notre article).

Ce champ couvre une superficie de 3 765 kilomètres carrés pour une réserve totale estimée à 30 trillions de pieds cubes de gaz. Re-baptisé « le super géant », il devrait entrer en production fin 2017.

L’ombilical devrait être livré quelques mois auparavant, mi-avril 2017, d’après le contrat. Les travaux seront dirigés par la division sous-marine de la société Aker Solutions à Oslo et la fabrication s’effectura elle à l’usine de la société, à Moss en Norvège, au sud d’Oslo.

A lire également :

Saipem remporte le marché du champ gazier Zohr

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *