Une filiale d’Orange va créer 400 emplois au Maroc
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Recrutement #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
mercredi 27 juillet 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 27 Juillet 2016 à 15:56

La société Sofrecom, filiale du groupe français Orange, spécialisée dans le conseil et l’ingénierie dans les télécoms, a inauguré son nouveau centre de services international à Casablanca fin mai. L’entreprise a de grandes ambitions pour le Maroc.

Créer 400 nouveaux emplois d’ici 2020, c’est l’objectif au Maroc de la société Sofrecom, filiale du groupe télécoms français Orange, spécialisée dans le conseil et l’ingénierie dans le secteur des télécoms et nouvelles technologies de l’information.

L’entreprise compte s’appuyer sur son nouveau  centre de services international ouvert à Casablanca le 19 mai, le deuxième de la société au Maroc. Dans un premier temps, Sofrecom souhaite atteindre son objectif de création de 200 emplois  supplémentaires l’année prochaine.

Priorités aux jeunes diplômés

Pour ces emplois, la  priorité serait accordée aux jeunes diplômés marocains issus de grandes écoles et universités, autant d’établissements avec lesquels Sofrecom a signé des partenariats depuis de nombreuses années. 

Les candidats devront être qualifiés dans les services informatiques et les infrastructures de support liés à la transformation digitale des organisations : designers, développeurs, consultants, architectes, managers. 

Durant la cérémonie d’inauguration du nouveau centre  de services international, Jacques Moulin, le directeur général, a déclaré que « le Maroc, avec qui Sofrecom entretient d’excellentes relations de collaboration, est sensible aux défis de la transformation digitale et riche d’un vivier de compétences de qualité. Il garde toute son attractivité pour le développement de nos activités ».

A lire également :

Les déclarations financières des opérateurs télécoms observées à la loupe au Maroc

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *