48% des terres agricoles algériennes seraient inexploitées
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE
Karl Demyttenaere
vendredi 29 juillet 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Juillet 2016 à 07:37

Le ministre algérien de l’Agriculture, du Développement local et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum a dressé ce constat alarmant que 48% des terres agricoles du pays sont actuellement inexploitées.

Lors d’une visite de travail le 23 juillet dans la wilaya de Mascara (nord-ouest du pays), M. Chelghoum a reconnu que près de la moitié des terres agricoles algériennes étaient inexploitées.

Cette situation a été qualifiée d’urgente mais aussi « inacceptable compte tenu de la nécessité pour l‘Algérie d’exploiter tous ses moyens en vue d’assurer la sécurité alimentaire », a souligné le ministre.

Afin de remédier à cela, un comité ministériel a été mis sur pied afin de réfléchir aux voies et moyens d’exploiter les terres agricoles abandonnées, dont les terres en jachères, mais aussi à l’élaboration d’un plan global de réhabilitation du foncier agricole.

Bien que les résultats des travaux du comité sont attendus fin août, le ministre a adressé un appel aux agriculteurs pour s’occuper en priorité des cultures de céréales, légumes et légumes secs.

Ainsi le gouvernement compte déployer des efforts pour « la sensibilisation des propriétaires des terres sur l’importance de les exploiter de la meilleure manière en utilisant les techniques modernes dans la production agricole, à l’instar de l’irrigation moderne pour augmenter le rendement et réduire le recours à l’importation, voire même exporter », a expliqué Chelghoum.  

A lire également :

Investissement de 400 millions d’euros dans la modernisation d’une voie ferrée en Algérie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *