Le géant français du jeu vidéo Ubisoft ferme son studio de Casablanca
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Karl Demyttenaere
vendredi 29 juillet 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Juillet 2016 à 16:13

Ouvert depuis 1998, cette structure a fermé ses portes le 13 juin dernier a annoncé le groupe dans un communiqué. Ce studio avait participé à la création d’une trentaine de jeux, ses 48 salariés sont en discussion pour être reclassés dans d’autres filiales du groupe français.

« Nous n’avons pas trouvé une formule durable pour le studio au sein de notre réseau », explique dans un communiqué Jean-Michel Detoc directeur exécutif d’Ubisoft Mobile. La filiale de Casablanca, spécialisée dans les jeux vidéos pour téléphones mobiles, n’a pas réussi à trouver sa place dans le groupe français. 

Développement difficile 

En 2008, un campus avait été créé à proximité du studio pour former des étudiants aux métiers des jeux vidéo, il a fermé au bout d’un an et demi seulement, en raison de la crise du secteur et n’a jamais rouvert depuis. 

Plus récemment, des tensions sont apparues entre la direction et un bureau syndical, nouvelle formé constitué et qui affirmait être régulièrement « harcelé ».

Un géant du secteur 

Dans son communiqué Ubisoft précise encore que « la décision de fermer Ubisoft Casablanca a été prise dans le cadre des efforts constants du groupe de renforcer la collaboration et les synergies ».

A noter qu’au total 48 salariés sont concernés par la fermeture de cette filiale marocaine d’Ubisoft. La question du reclassement d’une partie d’entre eux dans d’autres filiales du groupe (29 studios dans 17 pays) est en cours de discussions.

Basée à Rennes, l’entreprise Ubisoft est à l’origine de plusieurs blockbusters dont Assassin’s Creed, Just Dance, Watch Dogs, Tom Clancy, Rayman ou Far Cry. Son chiffre d’affaires s’est établi à 1,394 milliard d’euros pour l’exercice 2015-2016.

A lire également :

Une filiale d’Orange va créer 400 emplois au Maroc

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *