Création du premier institut de E-learning au monde en Tunisie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #TUNISIE
Magda Doria Makboul
lundi 1 août 2016 Dernière mise à jour le Lundi 1 Août 2016 à 07:46

L’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) vient de voter un accord entre la Tunisie et l’Agence universitaire de la Francophonie, visant à créer un institut national spécialisé en ingénierie de la connaissance et de la formation à distance.

Dénommé Institut de la francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et de la formation à distance, ce nouvel établissement universitaire va devenir un cadre pour former les personnes aux méthodes d’apprentissage à distance et à l’usage des technologies de l’information et de communication (TIC) dans l’éducation. 

L’accord voté par ARP (NDLR : équivalent tunisien de l’Assemblée nationale) avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) veut proposer des cycles de formation aux formateurs en vue d’encourager l’enseignement numérique, à promouvoir la recherche dans les domaines des technologies de l’information et de la communication et à créer de nouveaux contenus pédagogiques.

Des politiques enthousiastes

Meherzia Laabidi, députée du mouvement Ennahdha, a plaidé en faveur d’une contribution majeure de l’université tunisienne dans le dispositif de l’enseignement à distance, mettant l’accent sur la nécessité d’élargir les méthodes d’apprentissage à distance à l’Arabe et à l’Anglais.

Le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Chiheb Bouden, a assuré qu’il s’agit du seul institut dans le monde et que le fait de choisir la Tunisie pour le fonder est une véritable reconnaissance envers les efforts du pays dans le secteur de l’éducation numérique et de l’enseignement à distance, rapporte nos confrères du Huffington Post

L’accord, selon le Ministre, permettra décidément d’asseoir la position de la Tunisie en tant que pôle dans le domaine de l’enseignement à distance dans les pays du voisinage et en Afrique ainsi que dans les pays ayant en commun le partage de la langue française.

A lire également :

LEMMA, projet de soutien aux institutions tunisiennes en matière de migration et de mobilité

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *