17 consortiums en lice pour le futur canal reliant la mer Rouge à la mer Morte
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Karl Demyttenaere
mercredi 3 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Août 2016 à 15:23

Le 21 juin dernier, la Jordanie a annoncé que 17 consortiums internationaux étaient candidats pour la réalisation de la première phase de ce projet de canal entre la mer Rouge à la mer Morte, menacée d’assèchement.

900 millions de dollars, c’est le coût de ce projet qui concernant les trois riverains de la mer Morte : la Jordanie, Israël et l’Autorité palestinienne. En 2013, ces derniers ont signé un accord destiné à sauver la mer Morte et améliorer le partage des eaux.

Ensuite, en février 2015, la Jordanie et Israël ont signé un accord pour l’exécution du projet, dont le dépôt des offres a expiré précisément le 20 juin. Ils seraient au total 17 consortiums internationaux en lice mais le ministère jordanien n’a donné aucune indication sur eux, dont les offres vont être examinées par une commission technique.

Le projet en détail

La première phase de ce projet de canal prévoit notamment de construire des infrastructures permettant de puiser quelque 300 millions de métres cubes par an d’eau de la mer Rouge dans le golfe d’Aqaba, au sud de la Jordanie. De plus, il est aussi prévu la construction d’une usine de dessalement d’eau d’une capacité de 65 à 85 millions de métres cubes par an.

A noter que le niveau de la mer Morte baisse d’environ un mètre par an au point qu’en 2013, son niveau était de 427,13 mètres en dessous du niveau de la mer, soit près de 27 mètres de moins qu’en 1977, selon des données officielles israéliennes.

Cette situation est principale due à l’exploitation intensive des eaux du Jourdain, principal fleuve qui l’alimente, mais aussi à cause de la présence sur les rivages de la mer Morte nombreux bassins d’évaporation, utilisés pour l’extraction de minéraux précieux.

A lire également :

La Russie prévoit d’investir 4,6 milliards de dollars près du canal de Suez

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *