Hausse significative des IDE entre 2010 et 2015 en Algérie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE
Karl Demyttenaere
mercredi 3 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Août 2016 à 16:01

La conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a publié un rapport sur l’investissement dans le monde. Dans le cas de l’Algérie, les investissements directs étrangers (IDE) réalisé dans le secteur de l’énergie ont progressé, passant de 19,5 milliards de dollars en 2010 à 26,2 milliards de dollars à la fin de l’année 2015.

Les IDE ont connu une hausse importante globalement dans le monde en 2015 de l’ordre de 38% à 1,76 trillions de dollars, ce qui « donne l’espoir que les IDE dans le monde vont enfin revenir à une trajectoire de croissance » commente Mukhisa Kituyi secrétaire général de la Cnuced.

En ce qui concerne l’Algérie, les investissements directs étrangers en milliards de dollars touchent principalement le secteur de l’énergie qui a atteint 14,01 milliards de dollars entre 2010 et 2015.

Les hydrocarbures source principale d’IDE

En effet, 99% des IDE ont été réalisés dans les branches des hydrocarbures au cours des six dernières années à hauteur de 13,9 milliards de dollars, alors que seulement 112 millions de dollars ont été orienté vers les autres branches énergétiques et de dessalement d’eau.

Le développement des gisements ainsi que l’activité d’exploitation dans la branche d’hydrocarbure constituent respectivement 11,5 milliards de dollars et 2,1 milliards de dollars entre 2010 et 2015.

En ce qui concerne l’activité aval, les IDE de cette filière sont globalement orientés vers le développement de l’industrie pétrochimique à travers trois projets.

Le complexe des engrais Al Djazairia Omania Asmida (AOA) réalisé en partenariat avec Suhail Bahwan société omanaise pour un investissement de 259 millions de dollars en cinq ans.

Le projet Sorfet en partenariat avec Orascom compagnie égyptienne avec 34 millions de dollars mais aussi du projet de gaz industriels en association avec la société allemande Linde pour 6 millions de dollars.

Cependant on constate un recul en termes de flux d’investissements étrangers en Algérie à partir de 2015, – 587 millions de dollars contre 1,5 milliards de dollars en 2014.

A lire également :

Le PIB de l’Algérie a augmenté de 3,6% début 2016 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *