L’Egypte sollicite le soutien d’Israël face à l’Ethiopie
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #EnDirectDe #Politique #EGYPTE #ISRAEL
Karl Demyttenaere
mercredi 3 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Août 2016 à 15:54

Alors que l’Ethiopie poursuit la réalisation de son barrage Grand Renaissance sur le Nil, l’Egypte s’inquiète sur les conséquence d’une telle infrastructure sur son agriculture. Le Caire pourrait trouver un allié inattendu avec Israël.

Selon certains médias egyptiens, le président Al-Sissi aurait récemment sollicité l’aide Netanyahu pour la résolution du différend avec l’Ethiopie, à propos du barrage de Grand Renaissance. Cette décision aurait été motivée par le refus de l’Ethiopie face aux appels à la coordination de l’Egypte, à propos de la construction du barrage et des stations de retenue d’eau.

En effet, l’Ethiopie érige en ce moment sur le Nil le barrage de Grand Renaissance, d’une capacité de 6 000 MW. Celui-ci est déjà construit à hauteur de 50%. Un vaste ensemble dont l’Egypte craint qu’il ne restreigne son accès à l’eau du fleuve, sa principale source d’eau potable. Une commission tripartite a été formée avec le Soudan pour choisir un cabinet qui déterminera si les craintes égyptiennes sont fondées. 

De son côté, Addis-Abeba est convaincu que la réalisation de ce barrage est nécessaire pour son économie. Ainsi, l’Ethiopie a déjà résisté aux pressions exercées par les pays arabes dont l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis, l’Egypte va solliciter un nouvel allié : Israël. 

Pourquoi Israël ? L’Etat Hébreu est un proche allié de l’Ethiopie. Cependant, selon Mohamed Nasreddin Allam, ancien ministre des ressources hydrauliques et de l’Irrigation : « Israël peut jouer un rôle important dans la résolution de la crise, mais étant donné ses ambitions politiques et hydrauliques, il n’est pas de l’intérêt de l’Egypte de l’avoir comme médiateur des négociations puisqu’au demeurant, il reste un ennemi stratégique du pays ».

Un ennemi stratégique peut-il devenir un allié tactique ?

A lire également :

La Turquie prête à une normalisation des relations avec Israël

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *