Vers un nouveau gouvernement en Tunisie
#Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #EnDirectDe #Institutions #Politique #TUNISIE
Karl Demyttenaere
mercredi 3 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 3 Août 2016 à 08:03

Le Premier ministre Habib Essid a été démis de ses fonctions par le Parlement tunisien. Après plusieurs mois de tensions avec le président de la République, ce départ force le chef de l’Etat a trouvé un remplaçant dans les dix jours.

Début juin, le président de la République Béji Caïd Essebssi évoquait déjà l’idée d’un gouvernement d’union plus large, mais Habib Essid avait exclu toute démission (voir notre article). Les tensions au sommet de l’exécutif tunisien ont débouché sur ce vote de défiance du Parlement le 30 juillet.

191 élus étaient au rendez-vous de ce scrutin (ils sont 217 au total au Parlement tunisien) et 118 ont voté pour le départ d’Habib Essid contre 3 oppositions et 27 abstentions.

Reconnu pour son intégrité, le Premier ministre s’est vu reprocher son inefficacité. Celui-ci doit être remplacé sous dix jours et une nouvelle équipe constituée d’ici trente jours.

Il s’agit d’un nouveau soubresaut pour la jeune démocratie tunisienne, pourtant saluée dans le monde entier pour sa transition réussie, ayant même été couronnée par le prix Nobel de la Paix en 2015.

Les attentats et leur impact sur l’économie de la Tunisie (voir notre article) n’ont pas été sans conséquence sur ce processus politique délicat.

A lire également :

Les prêts accordés par le FMI à la Tunisie vont-ils relancer son économie ?

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *