La Banque africaine de développement accorde un prêt de 134 millions de dollars au Maroc
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #MAROC
Karl Demyttenaere
jeudi 4 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 4 Août 2016 à 14:38

Afin de soutenir le programme d’appui à la gouvernance de la protection sociale (PAGPS) dans le cadre de l’amélioration la protection sociale des citoyens marocain, la Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 134 millions de dollar (121 millions d’euro) au Maroc.

Kapil Kapoor, vice-président de la Banque africaine de développement

Le siège institutionnel de la Banque africaine de développement en Cote d’Ivoire a accueilli le 24 juin l’ambassadeur du Royaume dans le pays, Mustapha Jebar,i ainsi que le vice président de la BAD Kapil Kapoor.

Une cérémonie a eu lieu afin de ratifier l’accord encore l’institution et le Maroc d’un montant de 134 millions de dollars (121 millions d’euros) afin de financer le programme d’appui à la gouvernance de la protection sociale.

Ce programme est un appui budgétaire sectoriel au gouvernement visant à améliorer la protection sociale des citoyens marocains en optimisant l’utilisation des ressources mais aussi à étendre la couverture de la protection sociale et ses services.

Il s’adresse particulièrement aux marocains les plus vulnérables, comme les femmes, les enfants, les personnes en situation d’handicape, les travailleurs en perte d’emploi ou ayant subi des accidents du travail.

Il appuiera notamment le gouvernement marocain dans ses efforts pour étendre la couverture de l’AMO aux travailleurs non-salariés et comme le souligne la BAD « Le programme contribuera, à terme, à des progrès supplémentaires en matière de réduction de la pauvreté et des disparités sociales, par le biais d’un accès amélioré et plus équitable aux prestations de protection sociale, et d’une protection sociale plus efficiente et pérenne » 

A lire également :

1ère visite du président de la Banque africaine de développement au Maroc

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *