Baisse record des IDE au Liban
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Magda Doria Makboul
lundi 8 août 2016 Dernière mise à jour le Lundi 8 Août 2016 à 13:39

Le Liban a connu une baisse significative de ses IDE (Investissements Directs Etrangers) au cours de l’année 2015 par rapport aux autres pays arabes.

FDI Markets, organisme observant l’ensemble des investissements mondiaux, a compilé les chiffres de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced). Les investissements directs étrangers au Liban (IDE) dans de nouveaux projets ont baissé de 93,7% par rapport à 2014.

Avec 74,9 millions de dollars en Liban en 2015, cette baisse est la plus forte parmi quinze pays arabes. Un rapport de la Byblos Bank indique que seul le Soudan, Bahreïn, Djibouti et l’Algérie (notre article) ont connu une hausse de leurs IDE.

Les IDE pris en compte dans l’étude concernent uniquement les investissements directs étrangers au Liban, conduisant à une création immédiate d’emplois et de capital. Ils peuvent inclure les joint-ventures quand ces dernières mènent à de nouvelles opérations. Les chiffres de la Cnuced excluent par ailleurs les acquisitions, fusions et autres placements.

Le Liban est ainsi classé dernier de la région en ce qui concerne les IDE, derrière le Koweït (158 millions de dollars) et la Tunisie (411 millions de dollars). La valeur des IDE Greenfield au Liban ont représenté 0,2 % du total des IDE dans les pays arabes en 2015 et seulement 0,15 % du PIB libanais.

A lire également :

Amélioration des performances logistiques libanaises cette année

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *