Sound Energy confirme la découverte de gaz sur Tendrara
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Magda Doria Makboul
mercredi 10 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 10 Août 2016 à 13:43

La société britannique Sound Energy a annoncé le 8 août la découverte de réserves significatives de gaz dans la région de Tendara (à l’ouest du pays). Elle envisage avec son partenaire marocain, OGIF (Oil and Gas Investment Fund), de demander une concession de production.

Après 4 mois de forage dans la région de Tendrara, Sound Energy a annoncé via un communiqué avoir découvert un gisement de gaz important sur le premier puit de la licence située en onshore.

Cet écoulement de gaz a été stabilisé à 600 millions de métres cubes de gaz par jour suite à une stimulation du puit dont le résultat est « nettement supérieur aux attentes initiales » selon l’entreprise. James Parsons, directeur général de la société estime que cette découverte « pourrait transformer l’industrie du gaz marocain ».

Par ailleurs, plusieurs indices montrant l’existence d’une colonne de gaz importante au sein d’une structure très étendue ont été détectés.

En attendant, Sound Energy, en collaboration avec la multinationale de services et équipements pétroliers Schlumberger, prépare le second puit (TE-7) qui devrait permettre d’augmenter le taux d’écoulement du réservoir principal.

Ces résultats plus que prometteurs incitent Sound Energy à envisager de demander une concession de production, qui lui permettrait de débuter les travaux d’ingénierie nécessaires au lancement de l’extraction gazière.

Cependant la société n’a toujours pas précisé le type de gaz découvert sur la licence alors que plusieurs associations de défense de l’environnement craignent qu’il ne s’agisse d’une exploitation de gaz de schiste.

Sound Energy contrôle 27,5% des parts de la licence et l’Office National des Hydrocarbures et des Mines en détient les parts restantes.

A lire également :

La Banque africaine de développement accorde un prêt de 134 millions de dollars au Maroc

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *