L'Egypte confrontée à une perte de 63 millions d’euros en approvisionnement en blé
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #EGYPTE
Magda Doria Makboul
jeudi 11 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Août 2016 à 10:21

L’Egypte fait face à une controverse concernant l’approvisionnements fictif en blé d’une valeur de plusieurs millions de livres égyptiennes mettant en cause des fonctionnaires.

L’Egypte est l’un des plus gros importateurs de blé de la planète, mais a décidé de réduire sa dépendance aux importations de la céréale.

Le pays a donc initié un programme incitatif visant à stimuler la culture locale du blé et a, dans ce cadre, décidé d’acheter le blé produit localement à un prix supérieur à celui pratiqué sur le marché mondial.

Un scandale éclate

Cependant, le procureur général a mis en lumière la fraude de fonctionnaires. En effet, ils s’étaient associés aux fournisseurs de céréales du marché local, dans le cadre d’approvisionnement fictif d’une valeur de 621 millions de livres égyptiennes (63 millions d’euros).

Les fraudeurs ont livré sur le papier 221 800 tonnes de blé au gouvernement et ont déjà perçu 533 millions de livres égyptiennes sur le montant total, indique Reuters.

Les déclarations officielles estiment que 2 millions de tonnes de blé sur les cinq millions de tonnes acquises auprès de fournisseurs locaux n’existeraient que sur le papier.

Le procureur général a émis des mandats d’arrêt, des interdictions de voyage et des ordres de gel de fonds, à l’encontre de certains propriétaires de silo.

A lire également :

Des experts de l’UE partagent leur expérience avec le personnel de la justice égyptienne

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *