Le nouveau siège de la Banque Libano-Française sera une oeuvre à part entière
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Karl Demyttenaere
mardi 16 août 2016 Dernière mise à jour le Mardi 16 Août 2016 à 07:31

Le projet du Norvégien Kjetil Trædal Thorsen, cofondateur du bureau d’architecture Snøhetta, basé à Oslo et New York, a été choisi pour le futur siège à Beyrouth de la Banque Libano-Française.

Le Norvégien Kjetil Trædal Thorsen est loin d’être un inconnu dans le monde de l’architecture. Lauréat de l’Aga Khan Award for Architecture (2004), du prix Mies Van der Rohe (2009) et de l’AIA/ALA Library Building Award en 2013 et 2016, il est devenu une signature incontournable mondialement connue.

Son projet a été choisi pour le nouveau siège de la Banque Libano-Française. Ce bâtiment baptisé « Magic Box », situé sur le bien-fonds 659 de l’avenue Charles Hélou, sera face au port de la capitale libanaise et à proximité du quartier Mar Mikhaël.

Haut de 80 mètres, l’édifice, pensé comme une scrulpture, sera structuré en trois blocs. Au total, le bâtiment sera d’une superficie de 2 340 mètres carrés avec un auditorium de 600 personnes

Dans cette future construction, l’open space a été privilégié par l’architecte, « ce modèle d’aménagement est propice à la communication et au bon fonctionnement des équipes. Il favorise les échanges et la collaboration, et augmente la fluidité de l’information », explique à nos confrères de l’Orient-Le Jour Raya Nahas, Directeur Général de la BLF.

A noter que le projet, se voulant d’abord écoresponsable, s’inscrit dans une logiquement d’investissement à long terme.

A lire également :

Baisse record des IDE au Liban

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *