La Banque Africaine de Développement installe un centre régional à Tunis
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
mercredi 17 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 17 Août 2016 à 13:42

Déjà fortement engagée en Tunisie, la Banque Africaine de Développement va plus loin en ouvrant un centre régional dédié à l’Afrique du nord à Tunis.

Alberic Kacou, vice-président du groupe de la Banque Africaine de Développement chargé des ressources humaines et des services institutionnels, a annoncé, le 12 août, l’installation d’un centre régional spécialement dédié aux pays d’Afrique du nord par la BAD.

Yassine Brahim, ministre tunisien du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, a eu l’honneur de présenter la planification de la décentralisation des activités de la BAD à l’occasion de sa rencontre avec Mr. Kacou.

Cette planification prévoit la création de 5 centres régionaux couvrant la totalité des pays africains ainsi que la création du centre dédié à l’Afrique du nord.

Le responsable de la BAD, a également présenté ses priorités sectorielles qui portent notamment sur les politique industrielles, l’amélioration des conditions de vie africaines, la simplification des procédures ainsi que le secteur énergétique.

Une délégation conduite par Akinwumi Dessina, président de la banque, sera présente, le 29 et 30 novembre, à la conférence d’investisseurs organisée par les autorités tunisiennes. Ainsi, l’engagement de l’institution africaine à soutenir la Tunisie dans son processus de développement sera tenu.

En 2011, l’ancien président de la BAD, Donald Kaberuka, avait déclaré « La décentralisation amène avec elle des avantages évidents. La valeur clé provient de l’amélioration de la qualité du portefeuille, de la conception et de la supervision des projets, de l’accélération de la mise en œuvre et de la passation des marchés, ainsi que de l’enrichissement du dialogue et du savoir en vue d’approfondir nos études analytiques et nos services en matière de conseils. La décentralisation renforcera la qualité des services que nous rendons aux pays membres régionaux, en tant que principale institution de financement du développement de l’Afrique ».

A lire également :

Des perspectives économiques positives pour l’Afrique du Nord

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *