La Tunisie mise sur les technologies pour se développer avec le programme de Smart Tunisia
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 18 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Août 2016 à 12:51

La Tunisie souhaite relancer l’économie avec son projet Smart Tunisia. Grace à cette initiative, plusieurs jeunes diplômés et entrepreneurs bénéficieront de plus d’aides administratives et financières afin de mener à bien leurs projets technologiques.

Smart Tunisie, qu’est-ce que c’est ? Un programme gouvernemental de soutien aux entreprise avec un budget de 500 millions d’euros, qui a pour but la création de plus de 50 000 emplois au cours des cinq prochaines années dans le domaine de l’offshoring, du nearshoring et de la co-localisation.

Un exemple d’entreprise innovante

« Il n’y a pas de weekend pour un entrepreneur », a souligné le jeune entrepreneur tunisien, Hamdy Ben Salah. Il travaille au sein d’AlphaLab, une start-up axée sur la technologie, le type de structure particulièrement concerné par le programme Smart Tunisia.

En effet, les jeunes entrepreneurs composant cette nouvelle compagnie se sentent déterminés à changer le marché technologique tunisien en se focalisant sur des solutions digitales pour les problèmes que rencontrent les habitants locaux, créant six nouvelles applications l’année passée.

Ils déclarent que la place de la technologie en Tunisie n’est toujours pas dominante mais que la création d’applications intéressantes et qui touchent directement les problèmes des tunisiens pourraient conduire à un énorme changement des habitudes tunisiennes concernant l’utilisation technologique.

Beaucoup d’idées fleurissent dont une application offrant des services pour l’achat des courses en ligne incluant des promotions et des réductions. Ce qui, d’après Ben Salah, peut faire gagner du temps ainsi que de l’argent aux clients.

« Etre un entrepreneur en Tunisie n’est pas toujours facile » Ben Salah estime qu’il faut compter en moyenne deux semaines pour compléter les cinq étapes de procédures pour les formalités administratives et légales lors de la création de la société. « Nous avons survécus au pire » souligne le directeur un sourire aux lèvres.

Je pense que les Tunisiens ont accès à la technologie, mais ils sont aussi suffisamment instruits pour travailler dans le secteur des technologies” déclare le directeur exécutif de Smart Tunisie, Elyes Jeribi.

A lire également :

La Tunisie obtient la seconde place au “Microsoft Imagine Cup”

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *