Partenariat italo-algérien pour produire des hélicoptères en Algérie
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #ALGERIE
Karl Demyttenaere
jeudi 18 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 18 Août 2016 à 10:40

Le gouvernement algérien a signé un protocole d’accord avec le groupe italien Leonardo Finmeccanica (SPA-Italie) afin de fabriquer des hélicoptères légers et moyens sur un site industriel, à Setif en Algérie.

L’accord entre le gouvernement algérien, via son Ministère de la défense nationale, et le groupe Leonardo Finmeccanica (SPA-Italie) a été signé le 11 août. Ce dernier prévoit la création d’une entreprise commune algéro-italienne pour la fabrication d’hélicoptères légers et moyens à Aïn Arnat (est de l’Algérie) qui porteront la marque AugustaWesland. 

D’après le communiqué du ministère algérien de la défense « il est fixé à cette société, dès les premières années, et après construction des installations, l’objectif majeur de produire trois types d’hélicoptères légers et moyens pour divers usages, parmi lesquels le transport de personnels et de cargaisons, l’évacuation sanitaire, la surveillance et le contrôle ».

Selon ce même communiqué, l’entreprise va bénéficier dès son lancement d’un réseau de distribution local et à l’international, et d’un service après-vente incluant l’ensemble des échelons de réparation. De plus, la structure devrait disposer d’un appareil de formation et de qualification pour ses propres besoins et ceux des clients.

D’après les autorités algériennes, cet accord de partenariat industriel devrait permettre « de soutenir, au niveau national, le développement des activités de haute technologie dans les domaines de matériaux composites, de mécanique de précision, de l’électronique et de l’optoélectronique » (NDLR : il s’agit de l’étude des composants électroniques qui émettent ou interagissent avec la lumière).

A lire également :

Pourquoi l’Algérie n’est pas (encore) une puissance émergente ?

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *