Les Russes, sauveurs de la saison touristique en Tunisie ?
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #TUNISIE
Karl Demyttenaere
vendredi 19 août 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 19 Août 2016 à 13:35

Depuis le début 2016, ils sont près de 350 000 Russes à avoir pris leurs vacances en Tunisie. Face à la désertion des touristes occidentaux, il s’agit d’une véritable aubaine pour un secteur en difficulté.

Une bouffée d’oxygène, c’est ainsi que qualifie l’arrivée massive de touristes russes en Tunisie. En effet, le pays ne peut plus compter sur les contingents de vacanciers français, allemands et britanniques qui évitent le pays suite aux attentats de 2015 dans les lieux touristiques (voir notre article). 

D’après Hedi Hamdi de la Fédération tunisienne des agences de voyages (FTAV), le secteur est « en crise ». En effet, le secteur est passé de 7 millions de visiteurs pour un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dollars en 2014 à 5,5 millions de touristes représentant un chiffre d’affaires de 1,5 milliards de dollars. Une véritable hémorragie pour le tourisme qui pèse 14% du PIB de la Tunisie. 

Les Russes au rendez-vous

Les acteurs du secteur n’ont pas tardé à réagir en renforçant la sécurité dans les hôtels ou encore en réduisant les prix des séjours, ce qui a attiré de nouveaux clients en particulier venus de Russie. 

Et pour cause, les Russes délaissent leurs destinations habituelles pour les vacances : la Turquie et l’Egypte à cause des tensions diplomatiques entre le Kremlin et ces pays, même si dans le cas de la Turquie les relations sont en train d’évoluer.

La Tunisie pourrait bien bénéficier de cette situation, ayant même l’espoir d’atteindre les 700 000 touristes russes d’ici à la fin de l’année.

A lire également :

Strasbourg met en avant les atouts de la Tunisie à l’occasion de la 84ème foire européenne

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *