Le secteur touristique marocain en baisse au premier semestre 2016
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
mercredi 24 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Août 2016 à 10:20

4,2 millions de touristes ont été accueillis au Maroc au premier semestre de cette année, ce qui représente moins de visiteurs que l’année précédente. Cependant, la situation varie suivant les villes et les pôles touristiques.

Le royaume du Maroc a accueilli 4,2 million de touristes au premier semestre 2016. Par rapport à l’année écoulée, celui-ci enregistre une baisse de 2,6% des visites touristiques, selon les chiffres de l’Observatoire du tourisme publiés le 22 août.

Parmi ces chiffres, l’observatoire annonce par ailleurs que le nombre d’arrivées des marocains qui résident à l’étranger (MRE) a enregistré une hausse de 1,7% contre une baisse de 5,6% du côté des touristes étrangers dont une diminution  de la fréquentation touristique française de 5%, selon des sources de la direction général de la sûreté nationale.

Une situation variable suivante les villes

Au sud du pays, les deux principaux pôles touristiques, Marrakech et Agadir, ont enregistré à elles seules plus de 59% des nuitées de l’ensemble du Maroc les six premiers mois de l’année en cours avec tout de même des baisses de 3% pour Marrakech et 5% pour Agadir  par rapport à l’année passée.

Les villes de Fès et de Rabat enregistrent une baisse de 20% et de 5% respectivement, au premier semestre 2016. Casablanca et Tanger ont affronté quant à elles de légères hausses de respectivement 2% et 5%.

La baisse du nombre de touristes est essentiellement causée par la diminution des arrivées de voyageurs en provenance de la France, de l’Allemagne et du Royaume Uni avec des baisses respectivement de 5%, 7% et 8%. L’unique hausse des arrivées est celle en provenance des Etats unis avec une augmentation de 1%.

L’Observatoire du tourisme indique que durant le mois de juin 2016, les recettes en devises tirées du tourisme ont atteint 3,7 milliard de dirhams (340 millions d’euros environ) contre 4,1 milliards de dihrams l’année écoulée, soit 11,6% de baisse.

Cette situation touristique en baisse a été déclenchée par les attentats meurtriers qui ont sévi dans le monde entier et plus particulièrement dans la région MENA (Middle-East-North-Africa)

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *