L’Egypte peut-elle sortir de l’impasse économique ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
mercredi 24 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 24 Août 2016 à 07:35

Alors que d’après le ministre égyptien des Finances, 21 milliards de dollars sont nécessaires d’ici les 3 prochaines années pour redémarrer l’économie, le pays poursuit sa collecte de fonds auprès des institutions internationales et de ses partenaires. Cela sera-t-il suffisant pour sortir de la situation actuelle ?

Inflation, chômage… l’Egypte ne manque pas de défis économiques à relever avec une marge de manœuvre financière particulièrement serrée. C’est pourquoi le pays s’est lancé dans une vaste collecte de fonds auprès des institutions internationales et de ses pays partenaires.

D’ici plusieurs semaines, le plan d’aide du FMI de 12 milliards de dollars devrait être validé (voir notre article) et l’initiative de la Banque mondiale est estimée elle à 3 milliards de dollars (voir notre article).

Des défis difficiles à relever

« Plusieurs européens, dont la France, ont un intérêt économique à lui porter secours » explique Thierry Apoteker, président du cabinet de recherches TAC Economics, à nos confrères du journal Les Echos.

D’autres pays se sont déjà mobilisés, comme l’Arabie Saoudite, ayant lancé en avril dernier un fonds d’investissement commun avec l’Egypte de 16 milliards de dollars.

Cependant, ces aides ne sont pas inconditionnelles. En effet, le FMI exige, afin de valider l’accord : dévaluation de la monnaie égyptienne, réduction des subventions publiques sur l’électricité et l’essence…

Des réformes structurelles qui paraissent urgentes au regard de la situation économique égyptienne : un quart de la population vivant sous le seuil de pauvreté, une forte augmentation des prix et une dégringolade du pouvoir d’achat.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *