Le roi du Maroc appelle à un rapprochement avec l'Algérie
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #ALGERIE #MAROC
Karl Demyttenaere
jeudi 25 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 25 Août 2016 à 12:40

Dans son discours à la Nation pour le “63ème anniversaire de la Révolution du roi et du peuple”, Mohammed VI a tendu la main au voisin algérien pour « relever les défis qui se posent au continent africain ».

Une route à proximité de la frontière entre l’Algérie et le Maroc, fermée depuis près de 20 ans.

A l’occasion du “63ème anniversaire de la Révolution du roi et du peuple” le 20 août, le roi du Maroc s’est adressé à ses concitoyens. Dans son discours, Mohammed VI a appelé Alger à « oeuvrer ensemble, avec sincérité et de bonne foi, pour servir les causes maghrébines et arabes et pour relever les défis qui se posent au continent africain ».

En cette date historique pour le Maroc (NDLR : le sultan Mohammed V a été déporté à Madagascar après sa destitution par les autorités françaises le 20 août 1953. Un évènement qui a engendré un sursaut de nationalisme dans la population, faisant de cette date un symbole du lien entre le roi et le peuple), le souverain a fait référence à « la coordination et la solidarité entre les chefs de la Résistance marocaine et le Front de libération nationale algérien » contre le colonisateur français.

« Nous aspirons au renouvellement de cet engagement et de cette solidarité sincère qui unit depuis toujours les peuples algérien et marocain (…) » a déclaré le monarque. 

A l’heure actuelle, les relations entre les deux pays voisins sont particulièrement difficiles. En effet, la frontière terrestre entre les deux pays est fermée depuis deux décennies et les deux pays s’opposent sur la question du Sahara occidental.

C’est d’ailleurs suite à l’admission en 1984 dans l’Union africaine de la république sahraouie proclamée par le mouvement indépendantiste Polisario, que Rabat avait quitté cet organisme. Une page semble se tourner pour le Maroc qui devrait réintégrer l’organisation africaine. 

Dans son discours, le roi du Maroc a réaffirmé l’engagement de son pays en faveur de l’Afrique, une stratégie “au centre” de sa politique étrangère.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *