Les pays du Golfe viennent soutenir l’économie égyptienne
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Karl Demyttenaere
jeudi 25 août 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 25 Août 2016 à 10:24

L’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont annoncé vouloir effectuer des dépôts importants à la Banque centrale égyptienne. Une aide non-négligeable pour l’économie de l’Egypte confrontée à de nombreuses difficultés.

Sahar Nasr, la ministre égyptienne de la Coopération internationale, Sahar Nasr, en a fait l’annonce le 18 août dernier : l’Arabie Saoudite va déposer prochainement 2 milliards de dollars à la Banque centrale égyptienne.

Ce dépôt s’effectuer dans le cadre d’un accord signé entre le Caire et Riyadh en avril dernier, en marge de la visite officielle du roi d’Arabie Saoudite Salman bin Abdulaziz en Egypte.

Le royaume saoudien n’est pas le seul à avoir formulé clairement son soutien financier puisque les Emirats Arabes Unis se sont engagés dans un programme de 4 milliards de dollars, dont 2 milliards de dollars de dépôts à la Banque centrale égyptienne et un prêt

Koweit, Emirats arabes unis et Arabie Saoudite ont débloqués des milliards de dollars pour l’Egypte sous des formes diverses (livraisons de carburants, de dons en cash et de dépôts à la Banque centrale). Au total, elles auraient versé près de 25 milliards de dollars aux autorités du Caire depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l’armée en juillet 2013.

L’ancien dirigeant issu du mouvement des Frères Musulmans ne disposaient pas du soutien des trois pays du Golfe, qui souhaitent cependant la réussite de son successeur : l’ancien chef d’état-major des forces armées Abdel Fattah al Sissi. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *