Havas Horizons classe le Maroc parmi les pays africains les plus prometteurs
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #ALGERIE #MAROC
Karl Demyttenaere
vendredi 26 août 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 26 Août 2016 à 08:32

Les investisseurs internationaux s’intéressent de plus en plus aux les pays africains avec l’amélioration du climat des affaires, le développement des relations commerciales intra-africaines, le dynamisme démographique et l’émergence des classes moyennes.

Havas Horizons, est un bureau d’étude français dédié aux nouveaux pays émergents de l’agence Havas Paris et de l’Institut Choisseul.

Ce dernier a publié pour la deuxième année consécutive, une enquête exclusive sur la perception des investisseurs internationaux de l’économie africaine à l’horizon 2020, leurs perspectives et les secteurs les plus prometteurs en termes d’investissement.

L’étude a classé le Maroc à la 3ème place dans le top 5 des pays africains émergents les plus prometteurs en termes d’investissement.

Cité par 23% du panel, le Maroc gagne 2 place par rapport à l’étude de 2015. On retrouve notamment l’Ethiopie, le Nigeria, le Ghana et le Sénégal dans ce classement. L’Algérie n’a pas été retenue au classement de l’année 2016 malgré son niveau de développement et son potentiel étant supérieurs à certains pays.

55 investisseurs internationaux représentants des institutions bancaires et financières internationales ont participé à cette étude.

L’énergie au centre des préoccupations

Le secteur de l’énergie, plus particulièrement l’énergie solaire, a été jugé prometteur par les investisseurs et le Nigeria, la Côte d’ivoire, le Kenya, le Maroc et l’Afrique du Sud ont été qualifiés d’acteurs à fort potentiel dans ce secteur pour la période 2016-2020.

L’étude affirme que le continent africain « s’inscrit dans une tendance globale de développement des énergies renouvelables, au détriment des énergies fossiles et les investisseurs semblent résolus à accompagner ce mouvement ».

Certains pays émergents ont été sortis du classement pour raisons politiques et économiques dont le Kenya pour son instabilité politique et le Mozambique pour sa dette nationale croissante qui ont découragé les investisseurs.

Les pays cités dans le top 5 de la précédente étude étaient le Nigeria en première place, suivi du Kenya, de la Côte d’Ivoire, l’Ethiopie et le Mozambique.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *