Le secteur du transport maritime algérien accélère
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Politique #ALGERIE
Selim Ben Taziri Rosa
mardi 30 août 2016 Dernière mise à jour le Mardi 30 Août 2016 à 13:15

Le navire Tin Ziren de provenance chinoise est la huitième acquisition Algérienne dans le cadre du programme prévoyant l’acquisition d’un total de 18 cargos pour la filiale de la Compagnie Nationale Algérienne de la Navigation Nord.

Ce cargo neuf, au prix de 25,5 millions de dollars, a une capacité de 12 000 tonnes. Il est équipé de technologies modernes avec une génération de motorisation récente.

Pour l’acquisition de Tin Ziren, la compagnie nationale maritime a opté pour un crédit bancaire sur un échéancier de 10 ans. Avec une rentabilité maximale, le cargo estimée à 12 000 tonnes est amortissable sur cinq ans.

A cette occasion, une cérémonie de réception et de mise en service du navire a été organisée à Alger. Lors d’un point de presse, le ministre des travaux publics et des transports, Boudjema Talai, souhaitant se mesurer au marché international, a annoncé vouloir augmenter les capacités de transport de marchandises par la flotte nationale de 30% à l’horizon 2020. « L’intérêt commun est d’améliorer le transport maritime », dit-il.

Avec des coûts de transport de marchandises s’élevant à plus de 1.06 milliards de dollars, tous les moyens sont bons pour alléger au mieux ces dépenses et développer le secteur. Pour se faire, les institutions privées et publiques se doivent de créer des partenariats.

Le ministre a également exigé que « La CNAN doit être au même niveau que les autres compagnies internationales ».

Suite aux tensions entre le ministre du travail et des fonctionnaires du secteur maritime souhaitant partir en retraite à 60 ans au lieu de 65 ans, le ministre a annoncé qu’aucuns fonctionnaires âgés de moins de 65ans n’a encore été mis à la retraite précisant que le secteur maritime a besoin de leurs compétences pour la gestion des trois écoles maritimes ainsi que l’assurance d’un meilleur encadrement de celles-ci.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *