Le Maroc s'appuie sur sa diaspora pour investir dans la région de Tanger-Tetouan-El Houceima
#Actualite #AideAuxEntreprises #BonsPlans #BuzzNews #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Selim Ben Taziri Rosa
mercredi 31 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Août 2016 à 07:19

Avec plus de 7 millions de marocains qui résident à l’étranger, le Maroc a beaucoup à gagner en les incitant à investir dans leur pays natal. La région de Tanger-Tetouan-El Houceima, dans le nord du royaume, mise particulièrement sur ces investisseurs un peu particulier…

Plusieurs marocains qui résident à l’étranger affluent au Maroc afin de s’informer sur les opportunités d’investissements ainsi que les procédures d’accompagnement financières proposées.

Entre l’industrie du textile, de l’agro-alimentaire et de l’énergie, la région Tanger- Tétouan-El Hoceima représente le deuxième pôle économique marocain après Casablanca.

Fin juillet, une rencontre entre des Marocains de l’étranger (MRE), le directeur régional de la Banque marocaine du commerce extérieur (BMCE), le président de la Chambre du commerce, d’industrie et de service (CCIS) ainsi que le représentant de la Caisse Général de la garantie (CCG) s’est déroulée pour favoriser les investissements dans cette région.

A cette occasion, les différents représentants ont présenté le plan du projet régional concernant les investissements mettant en évidence l’avantage géostratégique de la région.

Les investissements dans la Mère Patrie

Revenant aux opportunités d’investissement, le directeur de la CCIS a affirmé « il y a de plus en plus de MRE qui s’intéressent au tourisme, au textile et à d’autres secteurs d’investissement, parce qu’ils ont vécu à l’étranger et veulent ramener ces expériences dans leur pays ». La BMCE a manifesté son souhait de devenir un accompagnateur des MRE et des projets concernés.

Pour ce qui est de l’accompagnement des projets d’investissements des RME, Le chef de projet du pôle marché entreprise à la BMCE a souligner qu’ils seraient accompagnés « de A à Z » dans les centres d’affaires régionaux ainsi que les agences de la banque jusqu’à la concrétisation de leurs projets.

Primes d’investissement plafonnée 

Amine Angham, responsable local de la CCG s’est aussi exprimé en rappelant son rôle de médiateur de point de vue entre les RME et les banques, fonds et sociétés de financement.

L’Etat accordera une prime d’investissement de 10% du montant de la quote-part des MRE. Cette prime sera tout de même plafonnée à 5 millions de dirhams (500 000 euros environ)

Les fonds MDM Invest permettent le financement des projets de création ou d’extension d’entreprises promues au Maroc directement par des MRE.

Le responsable ajoute que 16 milliards de dirhams (1,6 milliard d’euros environ) ont été mis en place pour les garanties, mais seulement 20 MRE ont bénéficié jusqu’à maintenant du MDM Invest.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *