Vaste plan sur le personnel de la compagnie aérienne Tunisair
#Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
mercredi 31 août 2016 Dernière mise à jour le Mercredi 31 Août 2016 à 09:53

Face à ses difficultés et aux critiques récurrentes, Tunisair a décidé de se réformer. Un vaste plan prévoit le licenciement de 12% de son personnel.

La compagnie aérienne Tunisair aurait mauvaise réputation auprès de certains voyageurs qui se plaignent de la médiocrité de ses services. Dans le cadre de leur amélioration, des mesures ont été décidées par les autorités tunisiennes.

Anis Ghedira, ministre tunisien des transports a annoncé le licenciement de 1 000 personnes au sein de la compagnie aérienne nationale Tunisair, soit 12% du personnel. L’objectif est d’améliorer la compétitivité et de réduire les coûts.

Le PDG de Tunisair, Sarra Rejeb, a annoncé que la compagnie dédommagera ses 1 000 employés. Le coût de cette vague de licenciements est estimé, d’après Tunisair, a approximativement 100 millions de dinars (40,6 millions d’euros environ).

Lors d’un communiqué, le ministre déclare « Nous allons bientôt mettre à pied 400 employés qui ont choisi de quitter volontairement l’entreprise et ils vont recevoir une compensation. Les suppressions d’emplois atteindront au total 1 000 postes à Tunisair ».

Cette décision est influencée par la politique du nouveau premier ministre, Youssef Chahed, misant sur les suppressions d’emplois dans le secteur public, l’amélioration des entreprises publiques et la réduction des dépenses.

Dans ce cadre gouvernemental, la compagnie Tunisair a planifié un lourd programme de réformes.

Parmi les changements et améliorations à entreprendre, le phénomène des retards de vols, qui agasse quotidiennement les milliers de voyageurs qui affluent vers l’aéroport doit être sérieusement étudié et corrigé

Des messages d’excuses ont même été publiés par Tunisair sur son compte Facebook le 28 août dernier, concernant les retards constatés par les voyageurs

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *