L'Egypte met officiellement en place une taxe sur la consommation
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
jeudi 1 septembre 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 1 Septembre 2016 à 07:36

Les événements de 2011 et la baisse considérable des revenus touristiques ont eu un fort impact négatif sur l’économie égyptienne. Pour la relancer, des mesures financières soutenues par le gouvernement sont nécessaires.

En Egypte, plusieurs prêts et dons reçus de la part d’institutions bancaires internationales ont partiellement permis de renflouer les caisses de l’Etat. Cependant, le gouvernement doit de son coté, adopter des mesures financières austères afin de récupérer les quelques milliards de réserves de changes perdus depuis 2011.

En raison de l’importante économie informelle et de l’évasion fiscale à grande échelle, l’Etat égyptien a toujours eu du mal à collecter l’impôt sur le revenu.

Pour résoudre ce souci, une taxe sur la valeur ajoutée a été instituée par le Parlement. Cette taxe de 13% qui devrait passer à 14% au prochain exercice doit permettre de renflouer les caisses de l’Etat.  

Objectifs des mesures instaurées    

Cet impôt indirect sur la consommation égyptienne ne sera pas appliqué aux biens et services de base afin de protéger les plus pauvres de la hausse des prix imminente. Reportée de nombreuses fois, cette loi concerne un programme de réforme fiscale. Ce programme vise à limiter le déficit budgétaire en réduisant les subventions aux produits énergétiques et en trouvant des recettes fiscales plus prometteuses.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *