La crise se poursuit dans le phosphate tunisien
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
vendredi 2 septembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 2 Septembre 2016 à 07:56

Situées au sud-ouest de la Tunisie, les villes de Rdeyef, Om Laarayes et Métlaoui sont connues pour leurs production de phosphate. La compagnie des phosphates de Gafsa (CPG) figure parmi les plus importants producteurs de phosphates au monde. Depuis la révolution en 2011, les manifestations à répétition bloquent la production.

Le responsable de communication de la compagnie de phosphate de Gafsa, Ali Ouchetti, a déclaré qu’en raison des protestations de chômeurs sur le site Metlaoui, depuis le 29 août dernier, les sites de production de Gafsa sont à l’arrêt. Ils étaient déja partiellement à l’arrêts depuis plusieurs mois.

Les manifestants ont empêché les ouvriers de se rendre sur le site avec des blocages au niveau de toutes les entrées et sorties. A l’exception de l’unité de production de Kaf Eddour, toutes les unités commerciales dans le bassin minier ainsi que le transport de phosphate ont été bloqués.

De plus, un Sit-In de plusieurs diplômés du supérieur se poursuit depuis le 27 août. Suite à cela, le directeur général adjoint de la compagnie de phosphate de Gafsa a affirmé que ces blocages avaient un impact négatif sur les activités du secteur du phosphate et des engrais.

Depuis le mois de janvier jusqu’au 30 aout 2016, seulement 2,39 millions de tonnes de phosphates ont été créés contre les 4.3 millions de tonnes estimés pour cette période.

Le chef du gouvernement concerné

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé une séance de travail consacrée à la production de phosphate dans la région de Gafsa. Cette séance s’est déroulée le 30 août à la Kasbah suite à l’arrêt de la production.

Plusieurs parties prenantes ont participé dont le ministre de l’énergie et des mines, Héla Cheikhrouhou, le ministre du transport, Anis Ghedira, le ministre en charge des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les droits de l’homme, Mehdi Gharbia et le ministre chargé des relations avec l’ARP, Ilyes Dahmani. Les élus de la région de Gafsa ont aussi pris part à cette séance.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *