La course à la 4G est lancée en Egypte
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Selim Ben Taziri Rosa
mardi 6 septembre 2016 Dernière mise à jour le Mardi 6 Septembre 2016 à 08:13

La compagnie étatique de téléphonie mobile Telecom Egypte a signé un contrat pour l’acquisition d’une licence téléphonique pour la quatrième génération (4G). Il est le premier opérateur Egyptien à en détenir à ce jour.

La licence 4G a été signée entre l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) et Telecom Egypt (TE). Cette information a été diffusée lors d’une conférence de presse se tenant à la télévision. Le ministre de la communication et de la technologie de l’information, Yasser Al-Kadi était sur le plateau télé pour l’occasion.

La licence, s’étalant sur 15 ans, coûtera à la compagnie 7,08 milliards de livres égyptiennes (710 millions d’euros). 5,2 milliards de livres (520 millions d’euros environ) seront payées en avance dont la moitié en dollars américains.

Egypt Telecom souligne qu’elle négocie avec une banque pour l’obtention d’un crédit rotatif pour couvrir près de la moitié de la licence. A terme de la période couvrant la licence (15 ans), le renouvellement coutera 2 milliards de livres (200 millions d’euros environ) pour cinq années supplémentaires.

Compétition locale et étrangères

Le régulateur télécom en Egypte offre la licence 4G aux trois opérateurs téléphoniques. Orange Egypt, Vodaphone Egypt et Etisalat ainsi que l’opérateur détenant le monopole, Telecom Egypt. Les opérateurs cités, hormis E.T, ont jusqu’au 22 septembre pour payer les obligations financières et signer les contrats de licence afin de bénéficier de la 4G et demeurer sur le marché téléphonique mobile égyptien très compétitif.

De son côté, le groupe télécom koweitien Zain a manifesté son intérêt. « Zain nous a envoyé une lettre indiquant son intérêt d’entrer dans le marché égyptien à travers la licence 4G selon les conditions fixées par le gouvernement » annonce un haut cadre du ministère des technologies de l’information et de la communication. Effectivement, le groupe Koweitien souhaite se repositionner sur les marchés porteur et l’Egypte est une cible intéressante.

L’introduction de la 4G en Egypte a pour but de maximiser les revenus des caisses de l’Etat ainsi que l’optimisation de la rapidité des services mobiles des clients. Grace à cet investissement, le gouvernement espère collecter un total de 22,3 milliards de livres égyptiennes (2,25 milliards d’euros environ) des frais de la licence et améliorer la visibilité technologique de l’Egypte.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *