La Tunisie face à la pénurie d’eau ?
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #TUNISIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 16 septembre 2016 Dernière mise à jour le Vendredi 16 Septembre 2016 à 08:28

D’après une étude du World Resources Institute (WRI) rendue publique en août 2015, la Tunisie fait partie des pays les plus susceptibles d’être frappés par ce que les observateurs appellent le « stress hydrique », ou une pénurie d’eau aggravée. Où en est la Tunisie aujourd’hui ? On fait le point.

Le territoire tunisien, qui s’étend entre la Méditerranée au nord et le Sahara au sud, est majoritairement aride. Le rapport du WRI est formel : le pays est bien sous le seuil du stress hydrique, et la situation devrait empirer à l’horizon 2030.

En effet, avec seulement 450 mètres cubes d’eau par an et par habitant, la Tunisie accuse une pénurie aigue dont les conséquences pourraient bientôt devenir dramatiques.

Déjà aujourd’hui, le manque d’eau potable frappe de plein fouet la population située dans les régions du centre et du sud de la Tunisie. En réalité, la problématique de la rareté hydrique ne date pas d’hier. En 2012, des mouvements citoyens s’étaient organisés, notamment sur les réseaux sociaux, pour protester contre le faible débit et parfois l’indisponibilité pour de longues heures de l’eau potable. Le hashtag « Rends-nous-l’eau » avait d’ailleurs enflammé Twitter.

Que fait le gouvernement tunisien ?

Conscient de la dangerosité représentée par la rareté d’une ressource aussi vitale, le gouvernement tunisien a fait appel à des bailleurs de fonds pour accélérer la concrétisation du projet « Eau 2050 » estimé à quelque 2,6 millions d’euros.

Ce projet qui ambitionne de juguler l’écart entre les besoins et les ressources hydriques disponibles a déjà fait l’objet d’une contribution financière à hauteur de 50% de la part de la Facilité Africaine de l’Eau (FAE), soit pour un montant total de 1,3 million d’euros.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *