Les pays d’Afrique du Nord dégringolent dans un classement international sur la liberté économique
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #ALGERIE #EGYPTE #MAROC #TUNISIE
Selim Ben Taziri Rosa
lundi 19 septembre 2016 Dernière mise à jour le Lundi 19 Septembre 2016 à 14:23

Une enquête concernant la liberté économique menée par un institut canadien classe les pays d’Afrique du Nord en dernières positions. La Libye et l’Algérie font partie des pays les moins libres économiquement.

Depuis une dizaine d’années, l’institut canadien Fraser publie un rapport annuel sur la liberté économique des pays du monde. Il s’intitule « Economic Freedom of the world ». Le rapport de 2016 se rapporte aux chiffres enregistrés en fin d’année 2014 sur 158 pays dont 45 africains.

Un classement qui surprend

Suite à cette publication, la région de Hong Kong se hisse à la première place mondiale de la liberté économique avec 9.03 points sur 10. Elle est suivie par Singapour, la Nouvelle Zélande, la Suisse et l’île Maurice.

En cinquième position mondiale, l’île Maurice gagne deux positions. Elle devient le 5ème pays le plus libre économiquement et le pays africain le plus libre économiquement.

Bien qu’étant des géants au niveau politique et économique, les Etats Unis (16ème), la France (57ème), la Russie (102ème) et la Chine (113ème) ne sont pas dans le top 10, sauf la Grande-Bretagne (10ème).

L’Afrique du Nord en bas de l’echelle économique

Les pays d’Afrique du Nord ont quant à eux connu une baisse dans leurs classements. La Tunisie se retrouve 16ème d’Afrique, suivie par le Maroc (18ème), l’Egypte (25ème), l’Algérie (39ème) et la Libye en dernière place du classement Africain (45ème place sur 45). Ce classement est un handicap lourd pour la crédibilité économique des pays d’Afrique du Nord.

Le Maroc obtient une note de 6.42 sur 10 et se retrouve en 118ème place sur 159 pays et 18ème au niveau continental. Soit 9 places de perdues par rapport à l’année précédente (6.47). Cette baisse dans le classement et dans sa note est majoritairement dû au critère de l’indépendance de la justice et au coût de sa bureaucratie.

La Tunisie quant à elle, est en première place au niveau du Maghreb avec la note de 6.54 qui lui permet de se placer à la 108ème place mondiale. Elle gagne 9 places par rapport à 2013.

Quels critères sont pris pour ce classement ?

Cette étude a pris en compte des critères spécifiques. Il s’agit de la qualité de la régulation du marché, de l’intégrité du système légal et de l’indépendance de la justice, le niveau de liberté quant aux exportations et aux importations, la facilité de voyager, l’accessibilité des devises, le contrôle des capitaux et la maitrise de l’inflation.

Elle s’appuie sur 42 points de données pour la mesure économique de la liberté dans cinq domaines particuliers.

Le choix personnel, l’échange volontaire, l’accès aux marchés et à la concurrence et la sécurité de la personne et de la propriété privée.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *